RDC: la Monusco salue la reddition du général Bosco Ntaganda

19/03/13 à 17:17 - Mise à jour à 17:17

Source: Le Vif

(Belga) La Mission de l'ONU pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) s'est félicitée mardi de la reddition du rebelle congolais Bosco Ntaganda et de la décision des Etats-Unis de le transférer à La Haye, où il est recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour des crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis dans le district de l'Ituri (nord-est) entre 2001 et 2003.

RDC: la Monusco salue la reddition du général Bosco Ntaganda

"La reddition de Bosco Ntaganda et son transfèrement prochain à la CPI permettront de faire avancer le processus de paix en République démocratique du Congo", a déclaré le représentant spécial du Secrétaire général en RDC, le diplomate américain Roger Meece, dans un communiqué reçu à Bruxelles. "C'est également un message fort adressé aux autres auteurs de violations des droits de l'homme signifiant qu'ils ne peuvent échapper à la justice", a-t-il ajouté. L'ex-général Bosco Ntaganda a été inculpé par la CPI de sept chefs d'accusation pour crimes de guerre et de trois chefs d'accusation pour crime contre l'humanité. Il est accusé d'être responsable de l'utilisation d'enfants dans des conflits armés ainsi que de meurtres, de viols et d'esclavage sexuel. Avant sa reddition, lundi à l'ambassade des Etats-Unis à Kigali, la capitale du Rwanda voisin, il était l'un des fondateurs et chefs de la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23), à l'est de la RDC. Le département d'État américain a confirmé lundi soir que Bosco Ntaganda, sous le coup de deux mandats d'arrêt de la CPI pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité en RDC, avait "demandé son transfert" à la CPI à La Haye. (GGD)

Nos partenaires