RDC: l'ONG de Chebeya se retire du procès des tueurs présumés

07/11/12 à 17:14 - Mise à jour à 17:14

Source: Le Vif

(Belga) L'ONG la Voix des sans Voix en République démocratique du Congo (RDC) a annoncé mercredi sa décision de se retirer du procès en appel devant la Haute cour militaire des huit policiers accusés d'avoir assassiné en 2010 son fondateur, le militant des droits de l'Homme, Floribert Chebeya, "pour ne pas cautionner une parodie de justice".

"Nous nous sommes retirés du procès. La raison principale: nous ne voulons pas cautionner une parodie de justice. Nous ne voulons pas non plus contribuer à consacrer l'impunité en RDC", a déclaré Dolly Ibefo, directeur exécutif de la VSV. "Nous allons constituer un dossier pour atteindre les institutions judiciaires internationales, dont la Cour africaine de justice et la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples, et d'autres pays qui ont des lois à compétence universelle", comme la Belgique et la France, a dit M. Ibefo. Cette décision fait suite au refus de la Haute cour militaire, lors de l'audience du 23 octobre, de faire comparaître le général John Numbi, le chef de la police, suspendu, que la Voix des sans Voix considère comme le "suspect numéro 1". Le même jour, la Cour s'était aussi prescrit le "devoir de vérifier par toutes les voies de droit les révélations qu'aurait faites le commissaire principal adjoint Paul Mwilambwe relayées par le journaliste belge Thierry Michel" dans son film "L'affaire Chebeya, un crime d'Etat? ". Le major Paul Mwilambwe, condamné à mort en première instance et en fuite, avait directement mis en cause le général Numbi dans son témoignage au réalisateur belge. Selon lui, le corps jamais retrouvé du chauffeur de M. Chebeya, Fidèle Bazana, serait enterré dans la ferme du général. (DGO)

Nos partenaires