RDC: dizaines de milliers de déplacés dans la région de Goma, urgence sanitaire

20/11/12 à 18:28 - Mise à jour à 18:28

Source: Le Vif

(Belga) Les nouveaux combats dans la région de Goma, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), ont provoqué d'importants mouvements de population et notamment le déplacement de camps entiers de réfugiés, selon l'organisation Médecins sans Frontières.

RDC: dizaines de milliers de déplacés dans la région de Goma, urgence sanitaire

"Nous nous occupions depuis deux mois d'un camp au nord de Goma qui comptait plus de 60.000 déplacés. En quelques jours, avec l'avancée des rebelles, ils ont tous fui dans la panique, recréant un camp encore plus grand à l'ouest de Goma, auquel nous n'avons pas accès", a expliqué mardi à l'AFP le docteur Marcela Allheimen, responsable des programmes à Paris pour la RDC. "Il y a urgence car cela représente plus de 100.000 déplacés regroupés à l'ouest de Goma, sans aucun abri, sans accès à l'eau, sans aucune nourriture et une partie d'entre eux sont porteurs de choléra", a-t-elle ajouté. "Ces populations souffrent aussi de malnutrition, y compris les adultes, ce qui n'est pas commun, donc il faut pouvoir rapidement intervenir pour des soins basiques", selon Mme Allheimen. Médecins sans Frontières compte sept personnes dans la région, dont une équipe chirurgicale, qui sont tous bloqués à Goma pour l'instant en raison des combats. Depuis leur reprise il y a une semaine, de nombreuses ONG ont évacué leur personnel vers le Rwanda voisin et l'ONU a annoncé le départ de ses employés "non essentiels". Les rebelles du M23, qui sont soutenus par le Rwanda selon l'ONU et Kinshasa, ont pris mardi à la mi-journée le contrôle de Goma, capitale régionale du Nord-Kivu. (Junior D. Kannah)

Nos partenaires