RDC: deux cents enfants meurent d'anémie dans la province d'Équateur

09/03/14 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Le Vif

(Belga) Quelque deux cents enfants sont décédés d'anémie en trois mois dans le territoire d'Ikela, dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo (RDC), ont rapporté l'agence congolaise de presse (ACP) et la radio onusienne Okapi, citant des sources locales.

Selon l'ONG Caritas diocésaine de Bokungu-Ikela, en province d'Équateur, les victimes présentent toutes les mêmes symptômes: une faiblesse accompagnée de fièvre et d'anémie. Le directeur du bureau diocésain de développement de Bokungu-Ikela, Roger Enyeka, a indiqué que l'aggravation des cas de décès est due au manque de médicaments dans les structures de santé de la place, selon l'ACP reçue dimanche à Bruxelles. Il a souligné que plus de 40 enfants ont été transférés à l'hôpital général de référence de la zone de santé voisine de Lomela, en province du Kasaï-Oriental, pour des soins appropriés. M. Enyeka a réclamé un appui urgent des structures sanitaires de la zone de santé d'Ikela en médicaments, en vue de faire face à cette situation. Le 4 mars, huit enfants de 0 à 5 ans sont décédés en raison de la même anémie due au paludisme dans l'aire de santé de Yolombo, située à plus de 1.014 km à l'est de Mbandaka, le chef-lieu de l'Équateur, a ajouté l'ACP (officielle). (Belga)

Nos partenaires