RDC: détention d'un belge pour complot contre Kabila confirmée par les Affaires étrangères

22/03/13 à 14:43 - Mise à jour à 14:43

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement congolais a affirmé vendredi avoir déjoué un complot contre le président Joseph Kabila début février, avec l'arrestation de deux personnes en possession d'armes. L'un des deux suspects est de nationalité belge. Kanku Mukandi, médecin vivant à Hoeilaart, serait le fondateur d'un mouvement appelé "Mouvement debout congolais" (MDC), selon le ministre congolais de l'Intérieur, Richard Muyej Mangez. Les Affaires étrangères belges ont confirmé vendredi cette information.

RDC: détention d'un belge pour complot contre Kabila confirmée par les Affaires étrangères

"En tant qu'état d'origine de l'intéressé, sans nous prononcer sur le fond, il est de notre devoir de nous assurer que les droits de M. Mukandi sont respectés, qu'il puisse être défendu par un avocat et que les soins médicaux nécessités par son état de santé lui sont prodigués", a précisé le SPF Affaires étrangères. Le cabinet de Didier Reynders affirme également que les autorités congolaises collaborent positivement avec la section consulaire de l'Ambassade belge en RDC dans le cadre de visites consulaires. "Des contacts réguliers ont été maintenus avec sa famille en Belgique pour qu'elle soit informée de l'évolution de la situation", a encore déclaré le SPF. Selon le ministre de l'Intérieur congolais, M. Mukandi aurait tenu plusieurs réunions en Belgique avec des Congolais, mais aussi en France et en Allemagne, afin de "renverser les institutions de la République en procédant à l'élimination physique du chef de l'Etat". Cinq armes automatiques, un lance-roquette et des munitions ont été saisis dans un hôtel de Kinshasa. Les deux suspects vont être déférés à la justice pour "espionnage, complot contre la vie du chef de l'Etat, participation à un mouvement insurrectionnel et détention d'armes de guerre". (PVO)

Nos partenaires