RDC - Des centaines de policiers à Goma pour sécuriser la ville au retrait du M23

30/11/12 à 09:45 - Mise à jour à 09:45

Source: Le Vif

(Belga) Près 300 policiers de République démocratique du Congo (RDC) sont arrivés vendredi matin dans Goma (est) pour sécuriser la ville en prévision du retrait des rebelles du M23, selon une journaliste de l'AFP présente sur place et l'ONU.

RDC - Des centaines de policiers à Goma pour sécuriser la ville au retrait du M23

La mission des policiers "est de sécuriser la ville de Goma après le retrait des rebelles du M23, " a déclaré à l'AFP un porte-parole de la mission de l'ONU en RDC (Monusco), Manodje Mounoubai. Selon la journaliste de l'AFP à Goma, 278 policiers sont déjà arrivés. Au total, un peu plus de 450 doivent être déployés. Avant leur arrivée, le mécanisme conjoint de vérification, un mécanisme régional chargé notamment du contrôle de la frontière rwando-congolaise, a "mené des discussions entre le M23 et la police nationale congolaise concernant le redéploiement (de la police) à Goma après le retrait des rebelles", a ajouté le porte-parole de la Monusco. La Monusco a elle-même un statut d'observateur au sein de ce mécanisme conjoint, qui regroupe notamment la RDC et le Rwanda. Les rebelles du M23 ont pris Goma le 20 novembre. Cette semaine, aux termes d'une médiation organisée par les pays des Grands Lacs, ils ont accepté de s'en retirer ce vendredi. Le retrait, ont-ils cependant averti jeudi, pourrait se prolonger jusqu'à samedi. Les hommes du M23 sont des ex-rebelles qui avaient été intégrés à l'armée régulière de RDC en 2009, après la signature d'un accord de paix. Ils se sont mutinés en avril, accusant Kinshasa de n'avoir pas pleinement respecté les termes de l'accord. Kinshasa et l'ONU accusent le Rwanda et l'Ouganda - qui démentent - de soutenir la mutinerie. (PHIL MOORE)

Nos partenaires