RDC: "Ce n'est pas seulement le M23" qui est autour de Goma

18/12/12 à 11:23 - Mise à jour à 11:23

Source: Le Vif

(Belga) Le mouvement armé du M23, rébellion accusée d'être soutenue par le Rwanda et l'Ouganda, n'est pas seul à être autour de Goma, ville clé de l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a déclaré mardi le porte-parole du gouvernement congolais.

RDC: "Ce n'est pas seulement le M23" qui est autour de Goma

Des sources militaires, des défenseurs des droits de l'Homme et des habitants affirment que des troupes rwandaises sont entrées en territoire congolais à plusieurs reprises depuis début décembre. Interrogé sur ces allégations, le porte-parole, Lambert Mende, a déclaré: "les informations que nous avons nous permettent de dire (...) et je n'en dirai pas plus: ce n'est pas seulement le M23 qui est autour de Goma. C'est tout ce que je peux dire". La situation au Nord-Kivu "reste tendue et précaire avec des informations sur des mouvements opérés par les rebelles du M23 autour de Goma", avait déclaré lundi le porte-parole des Nations unies Martin Nesirky. Le Mouvement du 23 mars (M23) s'était emparé de Goma le 20 novembre et s'en est retiré 11 jours plus tard sur demande des Etats de la région des Grands Lacs. Il devait s'éloigner à au moins 20 kilomètres plus au nord, en échange de pourparlers entre Kinshasa et les rebelles, actuellement en cours à Kampala. "Ils ne sont jamais complètement retirés, ils n'ont jamais exécuté les termes de la déclaration des chefs d'Etat (de la region des Grands Lacs)", a souligné Lambert Mende. Des experts de l'ONU accusent le Rwanda et l'Ouganda, par ailleurs médiateur de la crise, de soutenir le Mouvement du 23 mars (M23) - ce que Kigali et Kampala réfutent. Ils ont aussi accusé ces deux pays d'avoir appuyé l'offensive des rebelles pour faire tomber Goma. (MUA)

Nos partenaires