RDC: brève reprise du procès des assassins présumés de Chebeya

27/11/12 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Le Vif

(Belga) Le procès en appel devant la Haute cour militaire de Kinshasa des assassins présumés de Floribert Chebeya, un militant des droits de l'Homme assassiné en juin 2010, a repris mardi avant d'être interrompu par un incident provoqué par les parties civiles.

RDC: brève reprise du procès des assassins présumés de Chebeya

Celles-ci ont demandé que les accusés en fuite soient cités à comparaître arguant que faute d'une citation, ce procès pourrait être déclaré nul devant la cour de cassation. Le président de la Haute cour, le colonel Emmanuel Nsimbo, après avoir entendu les parties, a remis sa décision à la prochaine audience, convoquée la semaine prochaine. Ce procès en appel, ouvert en juin dernier, a repris après une longue interruption - les parties civiles demandant l'audition de l'ancien chef de la police, le général John Numbi. Le 23 octobre, lors de sa précédente audience, elle a rejeté cette demande. L'une des 31 parties civiles, celle constituée par l'ONG qu'avait fondée Floribert Chebeya, la Voix des sans Voix, avait alors annoncé son retrait du procès car elle considère le général Numbi comme le principal suspect. Selon le bâtonnier Jean-Joseph Mukendi, coordonnateur des parties civiles, ce retrait n'est que physique. "Ils sont toujours partie au procès mais ne comparaissent pas", a-t-il dit. Le corps de Floribert Chebeya, 47 ans, avait été retrouvé le lendemain d'un rendez-vous à l'Inspection générale de la police à Kinshasa avec le général Numbi - qui nie avoir donné ce rendez-vous. Le corps de son chauffeur n'a jamais été retrouvé. En juin 2011, en première instance, la cour militaire de Kinshasa a condamné à mort quatre policiers, dont trois en fuite. Un autre policier a été condamné à la prison à perpétuité et trois ont été acquittés. Tous sont cités en appel. (Junior D. Kannah)

Nos partenaires