RDC: 25 morts dans une attaque attribuée à la milice de Paul Sadala, dit "Morgan"

03/11/12 à 22:00 - Mise à jour à 22:00

Source: Le Vif

(Belga) Vingt-cinq personnes ont été tuées vendredi lors d'une attaque menée par des combattants locaux Maï-Maï du chef de milice Paul Sadala, dit "Morgan", dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a rapporté samedi la radio onusienne Okapi, citant des sources locales.

Plusieurs autres personnes ont également été blessées, des femmes ont été violées et plusieurs enfants de moins de cinq ans sont portés disparus après cette attaque, menée contre les villages Masikini, Mandimu et Makodisala dans la cité de Mambasa, en province Orientale. Trois femmes ont été tuées pour avoir refusé d'être violées, affirme la société civile de la cité qui signale également l'incendie par ces miliciens du village de Motumu, a ajouté Radio Okapi, parrainée par l'ONU. Des sources locales attribuent cet acte aux miliciens commandés par Paul Sadala et déjà responsables de nombreuses exactions dans cette région proche du district troublé de l'Ituri et de la province du Nord-Kivu. Selon l'administrateur du territoire de Mambasa, Drakana Osoga Kananga, les Forces armées de la RDC (FARDC) se sont lancées à la poursuite de ces miliciens. Les miliciens de "Morgan" avaient tué le 30 octobre vingt braconniers au village Sukisa I à Mambasa pour avoir refusé d'intégrer leurs rangs. Ces combattants Maï-Maï avaient aussi attaqué le 24 juin dernier la réserve naturelle d'Epulu, en Ituri, tuant sept personnes, dont six gardes-chasse, et quinze okapis - une espèce protégée très rare. (GGD)

Nos partenaires