RD Congo: les rebelles du M23 sont restés à Goma malgré la fin de l'ultimatum

27/11/12 à 09:14 - Mise à jour à 09:14

Source: Le Vif

(Belga) Les rebelles du M23 étaient toujours mardi matin dans Goma, ville stratégique de l'est de la République démocratique du Congo, à l'expiration de l'ultimatum de 48 heures donné samedi par les chefs d'Etat de la région qui leur avaient ordonné de quitter la ville, a constaté l'AFP.

RD Congo: les rebelles du M23 sont restés à Goma malgré la fin de l'ultimatum

Les rebelles, qui occupent la ville depuis une semaine, continuaient à surveiller les banques et étaient postés à certains points stratégiques, alors que des policiers stationnaient aux carrefours. Samedi les chefs d'Etats de la région des Grands Lacs avaient samedi laissé 48 heures -soit avant mardi- à la rébellion pour quitter la ville et se retirer à 20 kilomètres au nord. Lundi soir, le chef de l'armée de terre congolaise, le général François Olenga, a menacé d'attaquer les rebelles s'ils ne se retiraient pas avant le délai fixé. Mardi matin, il a précisé que ses troupes n'attaqueraient pas sans feu vert du gouvernement. "Il n'y a pas de combats. (...) Nous sommes dans nos positions, nous attendons", a déclaré à l'AFP le général Olenga. Le chef politique du M23, Jean-Marie Runiga Lugerero, a annoncé une conférence de presse en fin de matinée. Les rebelles ont affirmé qu'ils ne se retireraient pas de Goma tant que des négociations "directes" avec le gouvernement de Kinshasa ne seraient pas engagées, alors que Kinshasa fait de leur retrait un préalable à l'ouverture de négociations. (MUA)

Nos partenaires