Rapport CPT - Un rapport accablant et un recours désolant de l'Etat belge

13/12/12 à 17:55 - Mise à jour à 17:55

Source: Le Vif

(Belga) La Ligue des Droits de l'Homme (LDH) évoque jeudi un rapport "accablant" du Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) à la suite de sa visite des prisons de Forest et d'Andenne en avril dernier. Elle se désole également du recours que l'Etat a intenté contre l'arrêté de police visant à désengorger les cellules pris en juillet dernier par Magda de Galan, alors bourgmestre de Forest.

Rapport CPT - Un rapport accablant et un recours désolant de l'Etat belge

La Ligue des droits de l'Homme rappelle avoir "pointé du doigt à de nombreuses reprises les conditions de détention intolérables des détenus de la prison de Forest", évoquant le chiffre de 739 détenus pour 402 places. Le rapport du CPT "confirme cette situation en concluant que les conditions de détention à la prison de Forest 'peuvent être considérées comme s'apparentant à un traitement inhumain et dégradant pour les détenus qui y sont soumis' (...) Une conclusion que les autorités belges n'ont par ailleurs pas contestée lors des entretiens à l'issue de la visite", rappelle la LDH. La Ligue des Droits de l'Homme parle également d'un recours "incompréhensible" en suspension et en annulation déposé devant le Conseil d'Etat contre l'arrêté de police visant à désengorger les cellules pris en juillet dernier. Le Conseil d'Etat siégera vendredi concernant ce recours en suspension, où la LDH est partie intervenante. Dans son rapport sur cette demande, le premier auditeur au Conseil d'Etat a conclu au rejet du recours en soulignant le manque de sérieux des moyens invoqués par l'Etat. (MUA)

Nos partenaires