Rappel de l'ambassadeur au Congo Brazzaville: la N-VA dénonce un règlement de comptes

06/01/13 à 20:12 - Mise à jour à 20:12

Source: Le Vif

(Belga) Le rappel à Bruxelles de l'ambassadeur de Belgique au Congo Brazzaville Jan de Bruyne, étiqueté N-VA, apparaît comme un règlement de comptes, a affirmé dimanche le sénateur N-VA Karl Vanlouwe.

"L'ambassadeur est sanctionné sur base d'allégations et n'a même pas eu l'occasion d'être entendu", a affirmé le sénateur nationaliste flamand. "La diplomatie en Belgique est fortement politisée. Les meilleurs postes à l'étranger reviennent à des diplomates de partis traditionnels", a ajouté Karl Vanlouwe. Le diplomate avait intenté avec succès une action au Conseil d'Etat contre des nominations d'ambassadeurs par les Affaires étrangères pour des postes qu'il convoitait. Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders l'a rappelé au pays pour être sorti de son obligation de réserve en s'exprimant trop durement à l'égard du pays hôte. Jan de Bruyne avait présenté mi-décembre à Brazzaville une mission organisée par l'agence à l'exportation flamande FIT et à laquelle s'étaient jointes les agences wallonne et bruxelloise. Ne s'exprimant qu'en néerlandais sans citer une seule fois la Belgique, il s'en était pris au pays hôte, critiquant son passé, ainsi que son président, selon des témoins. M. De Bruyne a démenti le contenu de ces allégations. Pour Didier Reynders, la courtoisie linguistique nécessitait au minimum quelques mots en français. "Le deuxième élément, plus grave, c'est de sortir totalement de son obligation de réserve en s'exprimant de façon publique aussi durement, parce que ça casse le lien avec le pays", a justifié le chef de la diplomatie belge. (KVH)

Nos partenaires