Rachida Dati retire sa candidature en vue des municipales de 2014 à Paris

23/04/13 à 15:53 - Mise à jour à 15:53

Source: Le Vif

(Belga) L'ex-ministre Rachida Dati a annoncé mardi qu'elle retirait sa candidature à la primaire du parti de droite UMP à Paris en vue des municipales de 2014, un renoncement inattendu qui jette le trouble à quelques jours du premier débat de la primaire.

La députée européenne, maire du très chic VIIe arrondissement, a expliqué à l'hebdomadaire Le Point qu'elle ne souhaitait plus être candidate, alors qu'une autre ancienne ministre, Nathalie Kosciusko-Morizet, dite NKM, qui fait figure de favorite depuis son entrée en lice dans la compétition, a "déjà (été) choisie par les médias et le système". "Que l'UMP désigne NKM et commençons la campagne municipale maintenant", a lancé Mme Dati qui critique aussi un processus qui "divise" et "un mode de désignation du candidat (qui) n'est rien d'autre que le rétablissement d'un vote censitaire". La décision de Rachida Dati, quinze jours après le dépôt par les candidats de leurs parrainages, et à quelques jours du premier débat de la primaire, en a surpris plus d'un. Elle avait encore débattu la semaine dernière contre la candidate socialiste, Anne Hidalgo. "Je regrette cette décision dont la cohérence m'échappe, surtout que Rachida Dati avait participé à toutes les étapes du parrainage. Renoncer au milieu du gué, c'est incohérent", a déclaré le président de la fédération UMP de Paris, Philippe Goujon. Rachida Dati, fille d'immigrés originaires du Maroc et d'Algérie, ancienne égérie du gouvernement de Nicolas Sarkozy âgée de 47 ans, avait déjà renoncé en mai 2012 à se présenter aux législatives à Paris, où elle se heurtait à l'ancien Premier ministre François Fillon. (Belga)

Nos partenaires