Quelque 90 PV dressés lors de l'action contre la traversée des voies de chemin de fer

23/06/14 à 19:06 - Mise à jour à 19:06

Source: Le Vif

(Belga) La police des chemins de fer et Securail ont verbalisé la semaine dernière 90 personnes lors de l'action nationale contre les traversées de voies de chemin de fer, indique la police fédérale lundi. L'opération était organisée les 17, 18, 19 et 20 juin, dans le cadre de la campagne d'Infrabel baptisée "Ta vie vaut un détour".

Quelque 90 PV dressés lors de l'action contre la traversée des voies de chemin de fer

Durant les contrôles dans tout le pays, 58 personnes ont été prises en flagrant délit alors qu'elle franchissaient un passage à niveaux à un moment non autorisé et 32 tandis qu'elles traversaient des voies à pied à des endroits interdits. Toute personne qui franchit un passage à niveaux lorsque les barrières sont en mouvement, que les feux sont rouges et lorsque le signal sonore retentit, reçoit une citation à comparaître devant le tribunal de police. Pour les automobilistes, le résultat est en principe un retrait de permis. Les piétons qui traversent les voies risquent quant à eux des amendes pouvant atteindre 1.200 euros. La police a également rendu compte d'un accident survenu vendredi soir à Lissewege (Bruges), quelques minutes après une action de prévention à cet endroit. Un garçon de neuf ans a en effet été traîné sur 18 mètres par un train qui quittait la gare. Alors qu'il sortait du quai avec son père par un passage à niveaux, au lieu d'emprunter le chemin habituel, le pied de l'enfant s'est retrouvé coincé en-dessous des roues situées à l'avant gauche du train. Un orteil du garçon ainsi qu'une partie d'un deuxième ont dû être amputés. Infrabel et la police des chemins de fer ont ouvert une enquête. Neuf personnes sont décédées et quatre ont été grièvement blessées en 2013 à la suite de ce type de comportement dangereux. (Belga)

Nos partenaires