Quatre fois plus de faillites en deux ans dans les titres-services

25/06/13 à 18:22 - Mise à jour à 18:22

Source: Le Vif

(Belga) Le nombre d'entreprises de titres-services en faillite a doublé en un an de temps et quadruplé sur une période de deux ans, selon des chiffres donnés mardi en Commission des Affaires sociales de la Chambre par la ministre de l'Emploi Monica De Coninck qui a annoncé une étude sur la rentabilité du secteur.

Quatre fois plus de faillites en deux ans dans les titres-services

Il y a eu 33 faillites en 2008, 16 en 2009, à nouveau 16 en 2010, 29 en 2011, et 64 en 2012, soit potentiellement plus de mille travailleuses ayant perdu un emploi dans ce secteur l'année dernière. Le secteur est l'objet de nombreuses fraudes de la part d'entrepreneurs mal intentionnés qui, pour certains se mettent en faillite pour échapper à leurs dettes. Le gouvernement a déjà pris des mesures pour l'éviter: cautionnement de 25.000 euros, retenue de 5 euros par titre-service en cas de non respect des conditions d'agrément, comptabilité distincte pour des entreprises aux activités multiples, approbation de plan d'entreprise par un comptable ou un comptable fiscaliste. Alors que le secteur a fait l'objet d'une régularisation sur dix ans, le député David Clarinval (MR) a regretté mardi que les entrepreneurs vertueux fassent les frais des dégâts occasionnés par d'autres acteurs peu recommandables. La ministre a cependant indiqué qu'il n'était pas opportun à ce stade de renforcer les règles d'agrément. Georges Gilkinet (Ecolo) s'est étonné de cette "impuissance" des pouvoirs publics à l'égard d'un secteur qui leur coûte 1,6 milliard d'euros. Zoé Genot (Ecolo) a dénoncé les pratiques d'entrepreneurs "mafieux" qui touchent leur dû auprès de l'Onem tout en ne payant pas leurs travailleurs. (Belga)

Nos partenaires