Quatre ans de prison pour avoir violé une handicapée mentale

18/04/13 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel de Verviers a condamné jeudi un Disonais de 61 ans à une peine de quatre ans de prison, avec sursis probatoire pour les deux tiers, pour des faits de viols et d'attentats à la pudeur commis, en 2003 ainsi que depuis 2010, sur une handicapée mentale.

Le tribunal a stigmatisé la longueur de la période infractionnelle ainsi que l'absence de prise de conscience, par le prévenu, de l'anormalité de son comportement. Le tribunal a aussi retenu l'âge du Disonais et son absence d'antécédents judiciaires. Le prévenu avait fait la connaissance de la victime, mineure à l'époque, qui avait trouvé refuge au sein d'un organisme social verviétois où le sexagénaire travaillait. On lui reprochait des faits de viol et d'attentats à la pudeur commis en 2003, alors que la victime était âgée de 14 ans. Cette dernière avait expliqué qu'elle avait été emmenée dans la cave de sa maison, que le prévenu l'avait déshabillée et avait tenté de l'embrasser. Le prévenu niait ces faits, arguant de la maladie de son épouse. Il admettait cependant les faits commis depuis 2010 mais avançait que la victime, alors majeure, était consentante. Le tribunal a suivi les dénégations du prévenu, incarcéré depuis trois mois, pour les faits de 2003, pour lesquels il est acquitté. Il est cependant condamné à 4 ans avec un large sursis pour les faits commis plus récemment. Le parquet avait requis une peine ferme de huit ans. (Belga)

Nos partenaires