Qousseir: la Russie bloque un projet de déclaration du Conseil de sécurité

02/06/13 à 20:43 - Mise à jour à 20:43

Source: Le Vif

(Belga) La Russie a bloqué ce week-end un projet de déclaration du Conseil de sécurité de l'ONU proposé par le Royaume-Uni sur la situation à Qousseir (centre de la Syrie), ont indiqué dimanche des diplomates.

Ce texte soumis samedi exprimait la "grave inquiétude" du Conseil sur le sort des civils bloqués dans cette ville du centre du pays, théâtre de violents combats entre armée syrienne et opposition. Il "demandait au gouvernement syrien d'autoriser un accès immédiat, total et sans entrave" aux organisations humanitaires pour qu'elles puissent les secourir. Les 15 membres du Conseil "exhortaient toutes les parties à faire le maximum pour éviter les pertes civiles" et ils demandaient spécifiquement à Damas "d'exercer sa responsabilité de protéger les civils". La Russie a réclamé une "discussion politique plus large" à ce propos, selon un diplomate à l'ONU. "Je pense que le texte est enterré", a pour sa part estimé un autre diplomate. La Russie, a-t-il expliqué, a fait valoir "que quand les rebelles avaient pris Qousseir, le Conseil ne s'était pas manifesté et qu'il n'avait donc pas de raison de le faire" maintenant que l'armée régulière reprenait la ville. "C'est le vieil argument de l'équivalence" déjà invoqué par Moscou pour bloquer d'autres déclarations du Conseil sur la Syrie, selon lui. Depuis le début de la crise en Syrie en mars 2011, Moscou a mis systématiquement son veto aux résolutions occidentales visant à sanctionner ou faire pression sur le régime syrien. Une déclaration est en règle générale moins contraignante qu'une résolution et doit être prise à l'unanimité par les 15 membres. Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem a déclaré dimanche que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pourrait entrer à Qousseir mais seulement après la fin des combats. L'ONU avait réclamé samedi un cessez-le-feu immédiat pour évacuer les quelque 1.500 blessés bloqués dans la ville et porter secours à la population civile. (Belga)

Nos partenaires