Pyongyang envisage une frappe nucléaire "préventive" face aux sanctions de l'ONU

07/03/13 à 10:45 - Mise à jour à 10:45

Source: Le Vif

(Belga) La Corée du Nord a brandi jeudi la menace d'une frappe nucléaire "préventive" et d'une "guerre thermonucléaire", à quelques heures d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU qui devrait renforcer les sanctions contre Pyongyang en réaction à son troisième essai nucléaire mené le 12 février.

Après avoir fait monter la tension en menaçant de dénoncer l'accord d'armistice mettant fin à la guerre de Corée en 1953, le régime nord-coréen a une nouvelle fois musclé sa rhétorique belliqueuse et prévenu qu'une "guerre mondiale thermonucléaire" pourrait éclater. "La guerre ne serait pas confinée à la péninsule coréenne", a averti le Rodong Sinmun, le journal officiel du parti unique, dans une allusion à l'arsenal balistique du pays, capable selon lui de frapper le territoire américain. Le Conseil de sécurité devait se réunir jeudi matin à New York afin de voter un texte proposé par Washington et Pékin imposant de nouvelles sanctions à la Corée du Nord pour l'empêcher de se procurer la technologie nécessaire au développement de ses programmes nucléaire et balistique. Il s'agit notamment de geler toute relation financière, y compris les transferts de fonds en liquide, si ces transactions risquent de servir les efforts de Pyongyang pour se doter d'armes atomiques et de missiles à longue portée. Jeudi matin, les troupes sud-coréennes ont été mises en alerte car Séoul soupçonne Pyongyang de préparer des exercices militaires "massifs". "La Corée du Sud est prête à répondre à de potentielles provocations de son voisin", a déclaré un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense. (MUA)

Nos partenaires