Proximus proposera le 4G dans neuf villes de plus d'ici juillet, mais pas à Bruxelles

29/03/13 à 17:29 - Mise à jour à 17:29

Source: Le Vif

(Belga) L'opérateur Proximus a annoncé vendredi l'extension de son offre 4 G à neuf villes de plus à partir du 2 juillet prochain.

Proximus proposera le 4G dans neuf villes de plus d'ici juillet, mais pas à Bruxelles

En novembre 2012, Proximus avait ouvert son réseau 4G à ses clients à Liège, Namur, Mons, Wavre, Hasselt, Anvers, Gand et Louvain. En 2013, il entend poursuivre son déploiement dans les 8 villes précitées et dans de nouvelles localités où la 4G sera déployée "avant le mois de juillet", à savoir Charleroi, Tournai, Malines, Bruges ainsi que les villes côtières d'Ostende, de La Panne, de Knokke-Heist, de Nieuport et de Blankenberge. D'autres villes seront ajoutées progressivement au profit des utilisateurs surfant en déplacement sur smartphone, tablette ou PC portable, a ajouté l'opérateur sans ajouter de nom. Dans un avenir rapproché, la capitale n'en fera pas partie. Après une sortie tonitruante du CEO de Belgacom Didier Bellens au sujet du caractère selon lui irréaliste de la norme de 3 Volts par mètre imposée en Région bruxelloise, la ministre Evelyne Huytebroeck avait annoncé il y a quelques semaines qu'elle déposerait une proposition visant à adapter la législation bruxelloise en la matière. Elle souhaitait faire vérifier le respect de la norme de 3 Volts/mètre par paquets (réseaux 2 et 3G, d'une part; le 4G d'autre part). Sur le plan du principe, sa proposition a été accueillie froidement par certains de ses collègues. Depuis, c'est le black-out sur ce dossier très sensible. "Les discussions se poursuivent dans les lieux où elles doivent se dérouler", s'est contenté de répondre vendredi le cabinet de la ministre Ecolo. On a toutefois appris de source proche du gouvernement que les ministres bruxellois avaient donné leur accord de principe à une prolongation du moratoire qui arrive à échéance à l'automne pour permettre aux opérateurs de mettre leur réseaux 2 et 3G en conformité avec la norme. Le parlement bruxellois a quant à lui procédé à une série d'auditions pour alimenter le débat à veir sur la norme pour le 4G. (JDD)

Nos partenaires