Provinces: le Hainaut menace et gèle sa participation dans certains projets

18/07/13 à 19:38 - Mise à jour à 19:38

Source: Le Vif

(Belga) La province de Hainaut a adressé jeudi une mise en garde sévère au gouvernement wallon. Lassée de voir les moyens provinciaux rabotés, elle a décidé de postposer au-delà de 2014 ses investissements dans une série de projets. L'e-campus de Tournai, cher à Rudy Demotte, Mons 2015, cher à Elio Di Rupo, la cité des métiers à Charleroi, etc. pourraient en pâtir.

Au début du mois, le gouvernement wallon s'est accordé sur le transfert à la Région des voiries provinciales -dossier en souffrance depuis 10 ans- ainsi que des compétences provinciales en matière d'énergie et de logement. Ce faisant, il a également retiré au fonds des provinces les moyens correspondants, soit 4 millions d'euros pour l'énergie et le logement. Pour le Hainaut, le manque à gagner s'élèvera à 1 million d'euros. Or la province a anticipé la réforme et mis fin d'ores et déjà mis fin à ses politiques de prêt au logement. Quant à la compétence en matière d'énergie, elle n'a jamais été exercée par l'institution hennuyère. "Cette perspective d'une amputation du fonds des provinces alors que celui-ci n'est - rappelons-le - pas lié à l'exercice de politiques spécifiques mettrait le Hainaut en difficulté, essentiellement dans la mission d'aide aux communes et de supracommunalité qu'il s'est fixé pour coller au mieux à la philosophie de la Déclaration de politique régionale", a souligné le collège provincial dans un communiqué. La province insiste sur les efforts qu'elle a déployés depuis 2007 en termes d'assainissement et de réorganisation tout en assumant son "engagement prioritaire": le maintien du personnel provincial en place. Jeudi, le collège a décidé de s'adresser officiellement au gouvernement wallon pour qu'il reconsidère les dispositions financières inscrites dans le projet de décret relatif aux transferts de compétences. S'il n'était pas entendu ou si un dialogue ne peut être ouvert, il étudiera la possibilité d'un recours devant des instances juridictionnelles. En attendant, le collège dit vouloir faire preuve de "prudence". "Il a décidé de postposer, à au-delà de 2014, ses engagements et investissements dans une participation à des projets pourtant essentiels au développement hainuyer", dit le communiqué. (Belga)

Nos partenaires