Prostitution - A Schaerbeek, la nouvelle réglementation communale porte ses fruits, selon le bourgmestre

22/11/13 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Le Vif

(Belga) La nouvelle réglementation communale visant à encadrer la prostitution dans les carrées et salons, et à éviter son extension, porte ses fruits, si l'on en croit le bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt. Au cours d'une conférence de presse, celui-ci a toutefois déploré l'absence de poursuites, par le parquet, du racolage, et suggéré sa dépénalisation pour permettre aux communes de le sanctionner par la voie des sanctions administratives.

Prostitution - A Schaerbeek, la nouvelle réglementation communale porte ses fruits, selon le bourgmestre

Schaerbeek comptait en 2009, 38 carrées et 57 salons de prostitution. En 2013, à la suite de l'entrée en vigueur des nouvelles règles communales, cinq carrées (dont quatre qui se trouvaient en dehors du périmètre de tolérance de ce type d'activité) ont été fermées définitivement. Pour encadrer la prostitution et les nuisances qu'elle engendre, la commune a élaboré, en concertation avec la commune voisine de Saint-Josse des mesures pour mieux garantir le maintien de l'ordre public. Elle s'est appuyée sur le modèle anversois basé sur la délivrance d'un certificat d'aptitude aux exploitants de salons de prostitution pour éviter l'extension de la zone de prostitution. L'autorisation est délivrée pour cinq ans sur base du respect d'un règlement de police et de règles d'urbanisme en vigueur respectivement depuis 2011 et depuis septembre 2012. Leur non-respect donne lieu à des fermetures temporaires ou définitives. Un groupe de travail communal se réunit tous les deux mois pour en assurer le suivi. D'après le bourgmestre, le régime des certificats de conformité sera pleinement opérationnel d'ici la fin 2014 ou le début de l'année 2015. Jusqu'à présent, 55 des 57 salons ont introduit une demande de certificat de conformité, de même que 31 carrées sur 33. Durant la procédure, 12 salons de prostitution sur 57 ont fait l'objet d'une fermeture temporaire et 5 carrées ont été fermées définitivement. Jusqu'à présent, 19 salons se sont vus délivrer un permis d'urbanisme (40 sur 57 d'ici la fin de l'année); idem pour 19 carrées sur 33 (20 d'ici la fin de l'année). Sur les 14 restantes, deux vont être vendues, a précisé le bourgmestre. (Belga)

Nos partenaires