Propreté publique à Bruxelles - Nouvelle étape vers une révision de la répartition des tâches

18/06/13 à 15:06 - Mise à jour à 15:06

Source: Le Vif

(Belga) La commission de l'Environnement du parlement bruxellois a approuvé mardi à l'unanimité sous forme de proposition d'ordonnance, le texte qui permettra de concrétiser la réorganisation des tâches en matière de Propreté publique dans la capitale. Ce dispositif fait partie des avancées de la réforme intra-bruxelloise liée à la réforme de l'Etat en cours.

La proposition d'ordonnance qui doit à présent être débattue et votée en séance plénière stipule notamment que les activités de balayage et de nettoyage de la voirie régionale soient désormais organisées dans le cadre d'une convention conclue entre l'agence Bruxelles-Propreté et toutes les communes de la Région. Chaque convention prévoira par ailleurs un mécanisme de supervision par la commune, les objectifs à atteindre en matière de propreté, un mécanisme d'évaluation de ces objectifs ou encore les moyens financiers, humains et logistiques engagés par l'agence. A l'avenir, les communes exerceront une autorité directe sur l'organisation du travail de terrain réalisé par l'agence. Rappelant que cet accord s'est construit en concertation avec les organisations syndicales, et avec le soutien de partis d'opposition, au-delà des clivages idéologiques, le secrétaire d'Etat bruxellois en charge de la Propreté Publique a tenu à saluer "tous ceux qui, par leur sens des responsabilités, ont su faire avancer ce dossier complexe". Selon Rachid Madrane, l'Agence Bruxelles-Propreté obtiendra des compétences complémentaires, en matière de gestion des encombrants (notamment au travers de la gestion des parcs à conteneurs). L'emploi du personnel de l'Agence Bruxelles-Propreté est maintenu, et les statuts sont préservés. (Belga)

Nos partenaires