Prolongement du soutien public aux agrocarburants dénoncé par les ONG

12/06/13 à 18:28 - Mise à jour à 18:28

Source: Le Vif

(Belga) La Commission de l'Economie de la Chambre a adopté mardi une proposition de loi de la majorité relative aux volumes nominaux minimaux de biocarburants durables qui doivent être incorporés dans les volumes de carburants fossiles mis annuellement à la consommation. Cette disposition doit remplacer la loi actuelle qui vient à échéance à la fin du mois.

Prolongement du soutien public aux agrocarburants dénoncé par les ONG

L'objectif est de continuer à atteindre les objectifs européens de promotion des énergies renouvelables et de l'usage de biocarburants dans le transport. La proposition transpose d'ailleurs plusieurs directives européennes. Le nouveau texte, adopté en urgence, vise en outre à doubler le pourcentage minimum d'agrocarburant incorporé dans l'essence (jusqu'à 9%) et le diesel (jusqu'à 6%). Les ONG ont dénoncé, dans un communiqué de la coupole CNCD-11.11.11, l'"hypocrisie" de la majorité fédérale et les "conséquences néfastes" de cette décision sur l'environnement et la sécurité alimentaire européenne et celle des pays du Sud. "L'aide publique belge soutient l'agriculture familiale et la politique énergétique la menace, c'est un exemple flagrant d'incohérence", ont-elles fait observer. Selon elles, alors que la moitié des terres accaparées dans les pays du Sud sont destinées à produire des agrocarburants, "cette décision constitue une capitulation du gouvernement face aux exigences de l'industrie des agrocarburants". (Belga)

Nos partenaires