Procès terrorisme devant le TC Bruxelles - Deux prévenus disent avoir renoncé à se rendre en Syrie

19/03/14 à 17:20 - Mise à jour à 17:20

Source: Le Vif

(Belga) "Ils sont allés jusqu'en Turquie mais ils n'ont jamais voulu franchir la frontière", a affirmé mercredi Me Sébastien Courtoy, conseil de Youssef Bouyahbaren et Ismaël Al Mimouni, au procès de dix-neuf prévenus poursuivis devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour participation à des activités d'organisations terroristes en Somalie et en Syrie, entre 2011 et 2013.

Procès terrorisme devant le TC Bruxelles - Deux prévenus disent avoir renoncé à se rendre en Syrie

"Ce ne sont pas les fanatiques décrits par le parquet fédéral. Ils sont bien partis vers la Turquie dans le but d'aller se battre en Syrie mais ils n'ont jamais passé la frontière. Ils sont revenus d'eux-mêmes parce qu'ils ont compris qu'ils ne pouvaient pas faire ça, que ce n'était pas pour eux", a exposé Me Courtoy. "Il y a eu un désistement volontaire de leur part et il faut en tenir compte. Ce ne sont pas des djihadistes", a ajouté l'avocat. "Quant à Youssef Bouyahbaren, il est aussi poursuivi pour avoir envoyé quelques centaines d'euros à son frère parti en Somalie. Mais son frère s'est tourné vers lui en dernier recours apparemment. Que pouvait-il faire d'autre? Lui dire 'crève dans ta brousse? ' C'est tout de même le fils de sa mère", a encore avancé l'avocat. "Mes clients n'ont ni tué ni blessé personne. Ils ont déjà fait six mois de détention préventive. Je vous demande de les condamner à une peine de travail pour qu'ils aient encore toutes leurs chances", a plaidé Me Courtoy. Les débats se termineront vendredi. (Belga)

Nos partenaires