Procès Sadia Bis - Les parents ignoraient que Sadia ne voulait pas se marier avec son fiancé pakistanais

12/12/12 à 19:49 - Mise à jour à 19:49

Source: Le Vif

(Belga) Mahmood Shiekh Tariq et Parveen Zahida ont pris la parole mercredi, en fin de journée, lors de leur procès devant la cour d'assises de Namur, pour leur participation à l'assassinat de leur fille Sadia Sheikh. Ils redisent ignorer que Sadia ne voulait pas se marier avec Abbas.

Procès Sadia Bis - Les parents ignoraient que Sadia ne voulait pas se marier avec son fiancé pakistanais

D'après les différents témoins, Sadia ne voulait pas de son mariage avec Abbas, son fiancé promis au Pakistan. "Quand j'ai vu la vidéo, ce n'était pas le mariage d'une femme heureuse, connaissant bien son caractère", a ainsi déclaré Jean, son petit ami belge non musulman qu'elle avait rencontré en mai 2006 alors qu'elle était promise à Abbas et qu'elle avait été mariée "virtuellement" par internet avant un mariage officiel au Pakistan. Des professeurs de l'Université du Travail, où elle étudiait, ont notamment témoigné des craintes de Sadia par rapport à un éventuel retour forcé au Pakistan. Mais pour le père de Sadia, "jusqu'à la dernière minute, elle était d'accord de se marier". "Elle disait ça à tout le monde, mais jamais à nous!", a ajouté Parveen Zahida. Quand Sadia était tombée enceinte de son premier fiancé Umair - avant Abbas et Jean -, ses parents l'auraient forcée à avorter. "On l'a séquestrée dans sa chambre jusqu'à ce qu'elle décide d'avorter. Elle m'avait même raconté qu'elle avait tenu sans boire ni manger grâce à du miel caché dans sa chambre", a relaté Jean. Un élément que Parveen Zahida nie: "On ne l'a jamais forcée, c'est elle qui a décidé. Et quand elle était dans sa chambre, elle pouvait fuir, la porte était ouverte!" (ERIC LALMAND)

Nos partenaires