Procès Pistorius - Le garde de sécurité maintient son témoignage à charge

10/03/14 à 10:55 - Mise à jour à 10:55

Source: Le Vif

(Belga) Un vigile travaillant dans la résidence où habitait Oscar Pistorius est resté ferme lundi sur sa version des faits selon laquelle le champion paralympique sud-africain lui avait dit que "tout (allait) bien" juste après avoir tué son amie Reeva Steenkamp.

Soumis par l'avocat de la défense Barry Roux à un contre-interrogatoire courtois mais serré, Pieter Baba, le témoin appelé à la barre, maintient sa version quand bien même la défense a produit des relevés horaires des appels téléphoniques du centre de sécurité du lotissement fortifié de Pretoria où habitait l'athlète, au moment du drame. "J'ai appelé M. Pistorius en premier. M. Pistorius m'a appelé après. (...) Je suis celui qui a appelé en premier" après avoir été alerté par un voisin, a répété plusieurs fois le témoin de l'accusation, alors que le procès de l'athlète est entré dans sa deuxième semaine à Pretoria. "M. Pistorius a appelé le premier et vous avez rappelé peu après", a rétorqué Me Roux. "J'ai appelé M. Pistorius et M. Pistorius m'a dit +tout va bien+. Mais j'ai réalisé que M. Pistorius pleurait. Et la conversation a été coupée", a maintenu Pieter Baba, reprenant son premier témoignage de vendredi. "M. Pistorius m'a rappelé, mais il pleurait, et la ligne a été à nouveau coupée. (...) Madame, ce que j'ai dit à la Cour est la vérité", a-t-il ajouté, s'adressant à la juge Thokozile Masipa. Oscar Pistorius est accusé de l'assassinat de sa petite amie Reeva Steenkamp le 14 février 2013. Il affirme qu'il l'a tuée par accident, la prenant pour un cambrioleur. (Belga)

Nos partenaires