Procès Pistorius - D'une petite voix, l'ancien athlète se défend encore de mentir

14/04/14 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

Source: Le Vif

(Belga) D'une toute petite voix, Oscar Pistorius a recommencé lundi à se défendre face au procureur qui affirme que sa version du meurtre accidentel de son amie en 2013 est un tissu de mensonges.

Procès Pistorius - D'une petite voix, l'ancien athlète se défend encore de mentir

"M. Pistorius, votre version est si improbable qu'elle ne peut raisonnablement pas être vraie", a-t-il déclaré à la reprise de l'audience, suspendue au bout d'une heure et demie quand Pistorius s'est écrié qu'il avait sommé le cambrioleur de sortir de chez lui avant de tirer. "Tu dégages de ma putain de maison!", a glapi à la barre le champion paralympique, comme revivant cette nuit dramatique de la Saint-Valentin 2013 où il assure ne pas s'être rendu compte que son amie s'était levée avant qu'il ne tire quatre fois sur la porte fermée des WC. Cette confrontation clé entre l'athlète de 27 ans et le procureur dure maintenant depuis mercredi. Pistorius, qui plaide non coupable, n'a pas le droit de consulter son avocat. Lundi, M. Nel a commencé par poser des questions sur la raison de la présence par terre du jean de la victime, la top-modèle de 29 ans Reeva Steenkamp, alors qu'elle était une jeune femme "très ordonnée". Le procureur a également à nouveau projeté une photo des traces de sang retrouvées dans la chambre de l'ancien athlète. Pistorius, qui risque la perpétuité, soit 25 ans de réclusion incompressible, comparaît libre. Depuis plusieurs jours des fans viennent le soutenir, assistant aux débats ou l'attendant devant le tribunal, avec des fleurs, des ballons blancs avec écrit dessus "Oscar" ou "Love". (Belga)

Nos partenaires