Procès Lemmens: Rashid F. conteste le blanchiment

21/10/13 à 17:45 - Mise à jour à 17:45

Source: Le Vif

(Belga) Les conseils de Rashid F. ont avancé, lundi, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, que le ministère public n'avait pas rapporté à suffisance la preuve que leur client avait blanchi de l'argent provenant de la vente de drogues. Rashid F. est prévenu, comme une vingtaine d'autres personnes, d'avoir joué un rôle dans une organisation criminelle active dans un important trafic de stupéfiants qui se déroulait place Lemmens, à Anderlecht, entre 2005 et 2009.

"Le ministère public a été incapable d'attribuer un rôle précis à Rashid F.", a plaidé Me Pierre Monville. "On parle du blanchiment de deux sommes de 5.000 euros puis du blanchiment de sommes de 3.000 à 33.000 euros via une société avec laquelle il n'avait alors plus rien avoir", a insisté l'avocat. "Le gérant de cette société c'était Mohamed K., et d'ailleurs, le comptable de la société avait affirmé qu'il n'avait jamais eu de contact avec Rashid F.", a aussi soutenu Me Maryse Alié. "Le ministère public n'a pas non plus été en mesure de démontrer l'origine illicite des sommes avec lesquelles Rashid F. a investi dans l'immobilier. Les poursuites pour cette prévention de blanchiment doivent être déclarées irrecevables", a ajouté Me Monville. Rashid F. avait été décrit comme le "blanchisseur" de l'organisation. Le ministère public avait requis contre lui une peine de 40 mois de prison ferme. Les plaidoiries se poursuivront mardi. (Belga)

Nos partenaires