Procès ex-direction Casino de Namur - "Cette affaire devait être démesurée"

04/12/13 à 13:55 - Mise à jour à 13:55

Source: Le Vif

(Belga) Me Preumont, avocat d'un ancien chef de salle du casino de Namur, a dénoncé ce "méga procès avec d'innombrables audiences et prévenus" mercredi matin lors de la troisième journée consacrée aux plaidoiries de la défense dans le cadre du procès des ex-dirigeants du casino, une vaste fraude, entre 1983 et 2004, qui est estimée entre 50 et 75 millions d'euros.

"Ici, dans notre bonne ville de Namur, l'affaire du Casino devait être une affaire exceptionnelle. Comme le ministère public a voulu une affaire démesurée, on se retrouve face à treize préventions pour les deux faits commis par mon client: avoir touché des enveloppes au noir et avoir volé quelques jetons. C'est de la prestidigitation! ", s'est exclamé Me Preumont. L'avocat, qui a plaidé la simple déclaration de culpabilité, a souligné l'ironie de l'infraction au code des impôts sur le revenu dont est accusé son client pour ne pas avoir déclaré les bénéfices tirés de ses vols: "Il n'est pas prévu de case "vols" dans la déclaration d'impôt." Me Bernes, avocat d'un autre chef de salle, a plaidé l'irrégularité de la saisine du tribunal et son incapacité à statuer sur le fond, faisant référence au vice de procédure et à la violation des droits de la défense qui avaient été évoqués en octobre par Me Verschure. L'audience s'est clôturée par la plaidoirie de Me Bayer qui a demandé l'acquittement de la secrétaire de l'ex-administrateur du Casino. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos