Procès De Gelder - "Une occasion manquée que le psychiatre ne l'ait pas fait placer"

13/03/13 à 12:51 - Mise à jour à 12:51

Source: Le Vif

(Belga) Le père de Kim De Gelder considère comme une occasion manquée le fait que le psychiatre sollicité par les parents pour une procédure d'internement n'ait pas accédé à la demande de le placer. Il a précisé qu'il craignait que son fils attente à ses jours.

Procès De Gelder - "Une occasion manquée que le psychiatre ne l'ait pas fait placer"

Selon son père, les premiers problèmes ont commencé lorsque Kim avait 15 ans. "Il devait avoir une dépression à l'époque. Il avait très peu d'énergie." Le père a ensuite décrit comment les parents avaient pris contact avec un psychologue et un psychiatre. Dans un premier temps, ses problèmes ont été attribués à un manque de repos parce que son frère souffrait d'un trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité. "Nous avons alors dit à Kim qu'il aurait sa propre chambre. (...) Les mois qui ont suivi, ça a commencé à aller mieux." Kim De Gelder a laissé pousser ses cheveux à 16 ans. "Il a commencé à se replier complètement sur lui-même. Il s'enfermait et c'était pour lui une épreuve de descendre pour venir manger." Les parents se sont longtemps interrogés sur la possibilité de faire placer Kim. "Tu penses que ton fils t'en voudra pour le restant de sa vie." En juin 2007, les parents ont demandé au psychiatre d'une institution de faire interner leur fils. "Nous avions toujours pensé qu'il attenterait à lui-même." Après un moment, le traitement a été interrompu. "Mais nous étions toujours demandeurs", souligne le père. Il a indiqué qu'il allait régulièrement consulter des spécialistes mais que la plupart du temps, ceux-ci estimaient que l'inquiétude des parents était démesurée. Un psychiatre a également évoqué un problème de communication entre parents et enfant pour expliquer leur souci, qualifié de "bagatelle", selon le père. "J'ai dit clairement au docteur: 'Vous prétendez que mon fils ne présente aucun danger pour lui-même ou la société? ' 'Chaque adolescent est un danger potentiel pour lui-même', a-t-il répondu. C'était certainement une occasion manquée", souligne le père. Les parents de De Gelder ont déposé plainte lors de l'enquête contre le psychiatre pour négligence coupable, mais l'homme a été mis hors de cause. (JAV)

Nos partenaires