Procès De Gelder - Un expert défend le médecin qui a estimé que l'internement n'était pas nécessaire

15/03/13 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Source: Le Vif

(Belga) Le psychiatre Roger Deberdt, membre du collègue des experts, a défendu vendredi, devant la cour d'assises de Flandre orientale, le psychiatre qui a estimé en 2007 que Kim De Gelder ne devait pas être interné. "Il ne s'agissait pas d'un cas urgent", a souligné Roger Deberdt. La mère de l'accusé avait pourtant demandé à ce que ce dernier soit interné.

Roger Deberdt a expliqué qu'il avait souvent dû donner son avis dans des cas similaires. Il a expliqué la législation en la matière et souligné que chaque médecin, et donc pas uniquement les psychiatres, a la possibilité de remplir un rapport médical pour un juge de paix. Ce dernier prend ensuite une décision concernant les demandes d'internement. Dans son rapport, le médecin doit répondre à une série de questions. Il doit notamment examiner s'il existe un réel danger. "En réalité, les décisions d'internement sont souvent prises quant il y a une urgence. Ici ce n'était pas vraiment le cas." M. Deberdt rappelle que l'accusé a commis les faits en 2009, alors que le psychiatre l'a rencontré en 2007. "On ne peut pas supposer que son jugement de l'époque n'a pas été bon", a-t-il souligné. Il a également rappelé que Kim De Gelder avait suivi une thérapie à l'époque, mais que celle-ci avait été rapidement abandonnée en raison du manque de coopération du patient. (HED)

Nos partenaires