Procès De Gelder - Tensions en fin de matinée, le président menace de faire évacuer la salle

18/03/13 à 14:09 - Mise à jour à 14:09

Source: Le Vif

(Belga) Une question posée par une des avocates des parties civiles a suscité de vives réactions, certains dans la salle applaudissant l'avocate, la mère de Kim De Gelder protestant au point que le président de la cour d'assises de Flandre orientale Koen Defoort a menacé de faire évacuer la salle. "Ce n'est pas un café, ici, c'est une salle d'audience!"

Nina Van Eeckhaut interpellait Geert Hoornaert, un des psychologues mandatés par la défense, à propos d'une interview qu'il a accordée dix jours après la tuerie perpétrée par Kim De Gelder à la crèche Fabeltjesland de Termonde. "J'ai répondu au journaliste en tant que simple citoyen", a répondu le psychologue. Dans cette interview, Geert Hoornaert comparait l'accusé à Hitler, Ted Bundy ou Michel Fourniret. "Maître Vermassen accordait lui aussi une interview au lendemain des faits!", s'est exclamé l'avocat de la défense, Jaak Haentjens. "Cela montre le fanatisme avec lequel vous défendez maintenant la thèse de la défense", a asséné Nina Van Eeckhaut au psychologue, suscitant des applaudissements dans la salle. "Arrêtez! Ce n'est pas un café, ici, c'est une salle d'audience! Je demande au public de ne pas réagir!", est intervenu le président Defoort. La maman de Kim De Gelder, qui avait été rappelée à l'ordre par le président pour avoir applaudi à la remarque de l'avocat de son fils, a vigoureusement protesté. "Alors, les autres doivent aussi se taire et arrêter de rire!" (PVO)

Nos partenaires