Procès De Gelder - Les agents toujours marqués par le drame de Fabeltjesland

28/02/13 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Le Vif

(Belga) Les agents de police qui ont effectué les premiers constats à la crèche Fabeltjesland à Termonde après la tuerie perpétrée par Kim De Gelder sont toujours marqués par cette journée. "Ces images, avec les enfants, on ne les oublie jamais", a commenté le commissaire Lucien Van De Winckel.

Procès De Gelder - Les agents toujours marqués par le drame de Fabeltjesland

"Nous avons tous des enfants", a déclaré l'inspecteur principal Danny Polfliet. "Il faut à ce moment-là essayer de prendre du recul en tant qu'humain, pour pouvoir appréhender le suspect. Il faut littéralement enjamber des enfants blessés. C'est difficile de se débarrasser de ces images. Pendant deux ans, j'ai eu des flashbacks quand je mangeais du poisson. Au début, je ne savais pas d'où ça venait, mais ce film revenait à chaque fois. Jusqu'à ce que je lise dans le journal que le vendredi est le jour du poisson et que je me rappelle que, dans la cuisine où j'ai découvert la femme, le micro-ondes contenait du poisson." Danny Polfliet a expliqué avoir parcouru une deuxième fois le bâtiment parce qu'il craignait que l'auteur ait une arme à feu avec lui. "J'ai immédiatement pensé à quelqu'un qui voulait se suicider avec une arme à feu. C'était une question pertinente, de savoir si quelqu'un avait entendu un coup de feu", a-t-il précisé. Le procès fait tout remonter à la surface, a témoigné le commissaire Van De Winckel. "Les collègues ont encore aujourd'hui des difficultés avec ça, surtout ceux qui sont allés sur place. J'ai vu beaucoup de choses pendant ma carrière, notamment avec les Tueurs du Brabant. Mais ces images, avec les enfants, on ne les oublie jamais." (MUA)

Nos partenaires