Procès De Gelder - Le président menace d'évacuer le père d'une victime

22/02/13 à 18:41 - Mise à jour à 18:41

Source: Le Vif

(Belga) Alors que le président Koen Defoort demandait si quelqu'un avait une objection quant à la présence des parents de Kim De Gelder, accusé de quatre assassinats et 25 tentatives d'assassinat en janvier 2009, dans la salle de la cour d'assises de Flandre orientale dès mardi prochain, le père d'un des deux bébés tués a protesté vigoureusement. Le président lui a demandé de se calmer, sous peine de le faire expulser de la salle d'audience.

Les personnes appelées à témoigner ne peuvent normalement pas assister à l'audience avant leur témoignage. Exception est faite pour les parties civiles, de même que pour les parents de l'accusé. Le président Defoort a cependant souhaité qu'ils soient absents lundi, lors de l'interrogatoire de leur fils. Alors qu'il vérifiait que leur présence dès mardi ne posait problème à personne, un homme dans la salle s'est vigoureusement fait entendre. Le président lui a expliqué que les parents ne comparaissaient pas devant la cour avec leur fils et qu'ils pouvaient donc assister au procès. "Calmez-vous, ou je vous fais évacuer!", a-t-il conclu. (SLE)

Nos partenaires