Procès De Gelder - "La société doit vous maintenir à l'écart jusqu'à la fin de votre vie"

07/03/13 à 16:21 - Mise à jour à 16:21

Source: Le Vif

(Belga) Le compagnon de Hilde D., une puéricultrice blessée lors de l'attaque de Kim De Gelder à la crèche de Termonde, a présenté devant la cour d'assises de Gand des SMS et des photos qui montrent à quel point sa compagne a changé depuis le drame. "La société doit vous maintenir à l'écart jusqu'à la fin de votre vie", a-t-il lancé à l'accusé.

Frank D. a notamment montré un SMS d'avril dernier dans lequel la victime lui demande: "Chéri, si je me suicidais, est-ce que tu comprendrais?". Sur la photo qu'il a présentée, sa compagne pèse seize kilos de moins qu'avant les faits. "Et tout ça à cause d'un salaud", a-t-il résumé. Le témoin s'est ensuite tourné vers l'accusé. "Je veux remercier De Gelder pour le 'sac à dos' qu'il nous a offert à tous. Il est lourd, pour certains très lourd même. Dans ce sac il y a deux mères qui ne pourront être présentes pour leurs enfants et petits-enfants. Il y a également deux enfants arrachés à la vie. Enfin, il y a les enfants blessés qui devront vivre le restant de leurs jours avec des cicatrices." Frank D. a déclaré qu'il n'avait pas peur de l'accusé, mais que lui devait peut-être avoir peur. "Je ne m'abaisserai cependant pas à votre niveau. La société doit vous maintenir jusqu'à la fin de votre vie dans un endroit où nous pouvons vous contrôler, où nous dominons le jeu. Si ça ne dépendait que de nous, vous ne sortiriez jamais." Le témoin a demandé à Kim De Gelder de le regarder dans les yeux, ce qu'il n'a pas fait. "Tu es trop lâche. A mes yeux, tu es une crapule." La salle a salué le témoignage de Frank D. par une salve d'applaudissements. (KAV)

Nos partenaires