Procès De Gelder - La famille d'Elza Van Raemondck témoigne, Kim De Gelder consent à s'expliquer

27/02/13 à 13:17 - Mise à jour à 13:17

Source: Le Vif

(Belga) Le mari et les filles d'Elza Van Raemdonck, tuée de 17 coups de couteau par Kim De Gelder le 16 janvier 2009, sont venus dépeindre une femme serviable, se dépensant sans compter pour rendre les autres heureux. Pressé par la famille et le jury de donner des explications, Kim De Gelder a consenti à revenir sur les faits.

"Elle me manque", a lancé Jozef, le mari d'Elza qui était accompagné durant son témoignage par une assistante sociale. Il a expliqué que sa femme "portait la culotte" à la maison et s'occupait des finances du ménage. Il a relaté sa "panique" le jour des faits en découvrant le corps de son épouse, qui l'avait fait téléphoner à la voisine plutôt qu'au médecin. Il a affirmé avoir vu Kim De Gelder prendre des photos avant les faits. Les filles d'Elza ont décrit une maman serviable, toujours prête à papoter avec ses enfants à leur retour de l'école. Elles ont conjuré Kim De Gelder de leur expliquer les derniers moments de leur mère. L'une d'elles a expliqué rester éveillée la nuit en se demandant comment les faits se sont produits. Kim De Gelder, balbutiant, a alors accepté de revenir sur les faits. Il a raconté qu'Elza Van Raemdonck s'était vigoureusement débattue pendant qu'il la poignardait. La vieille dame avait voulu se retourner et elle avait entraîné Kim De Gelder dans sa chute. "Elle a crié 'aw'. Cela n'a pas duré longtemps", a indiqué Kim De Gelder, interrogé sur les derniers mots de la victime. L'accusé a affirmé être resté "environ cinq minutes" dans la maison après avoir tué Elza Van Raemdonck. La fille aînée d'Elza a également évoqué l'épreuve qu'a constituée pour la famille le début de l'enquête policière. Le mari d'Elza a en effet été soupçonné d'avoir commis les faits. "Cela casse la confiance au sein de la famille; tout le monde devient suspect." La soeur d'Elza Van Raemdonck, Maria, a également déclaré avoir été soulagée en apprenant l'arrestation de Kim De Gelder. (JAV)

Nos partenaires