Procès De Gelder - L'avocat de l'accusé a reçu des menaces dès le premier jour de sa désignation

21/03/13 à 11:21 - Mise à jour à 11:21

Source: Le Vif

(Belga) Jaak Haentjens, l'avocat de Kim De Gelder, a reçu une lettre de menace dès le premier jour de sa désignation, a-t-il avoué jeudi, lors du vingtième jour de procès à la cour d'assises de Flandre orientale. Il a également déclaré que les parties civiles n'étaient pas les seules victimes dans cette affaire.

Procès De Gelder - L'avocat de l'accusé a reçu des menaces dès le premier jour de sa désignation

"Le 23 janvier 2009, après la tuerie de Kim De Gelder au jardin d'enfants Fabeltjesland, la société s'est divisée en deux camps", déclare Jaak Haentjens pour commencer sa plaidoirie. "Le premier attendait l'enquête, le deuxième pas." L'avocat a découvert ceci dès les premières heures après sa désignation en tant que conseil pro deo. "Lorsque je suis rentré chez moi le premier soir, une lettre de menace m'attendait déjà: 'J'ai honte pour vous. Le monde entier va voir que vous avez du sang sur les mains.' Vous jetez la lettre, mais elle est toujours là. Et vous continuez quand même, pour la primauté du droit." L'avocat de Kim De Gelder a demandé que l'état de droit triomphe. "Nous ne pouvons pas pratique la Loi du talion (oeil pour oeil, dent pour dent)." Jaak Haentjens a ajouté que les parties civiles n'avaient pas "le monopole de la souffrance". "Nous sommes tous perdants dans cette affaire", a-t-il déclaré, précisant que les parents, le frère et la soeur de l'accusé étaient également des victimes. (PVO)

Nos partenaires