Procès De Gelder - L'auteur des menaces via Twitter et des graffitis serait la même personne

13/03/13 à 19:05 - Mise à jour à 19:05

Source: Le Vif

(Belga) Le jeune homme qui avait été interpellé pour avoir menacé une partie civile par ailleurs journaliste, dans le procès de Gelder, a avoué à la police qu'il était également l'auteur des graffitis découverts la semaine dernière devant le bâtiment du palais de justice. Le suspect, un Gantois de 24 ans, a été relâché sous conditions, a indiqué le parquet de Gand.

Via Twitter, un certain "CoolDehLa" s'en est pris mardi au journaliste Bart van Belle, dont l'enfant séjournait lors de la tuerie à la crèche de Termonde mais n'avait pas été blessé. Ses tweets visaient également la police et le parquet. L'auteur présumé des tweets a été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi. Le parquet avait demandé son arrestation pour menaces écrites et harcèlement, mais le juge d'instruction a décidé de relâcher le jeune homme sous conditions. Ainsi, il ne peut plus importuner les victimes ou leurs familles, ne peut plus approcher le palais de justice et ne peut plus utiliser les médias sociaux. Le jeune homme a avoué qu'il était également l'auteur du graffiti découvert jeudi de la semaine dernière devant le palais de justice. "Kim = Alpha", pouvait-on lire au sol, devant la porte d'entrée. Le graffiti avait été immédiatement enlevé avec un produit chimique. On ignore le mobile du suspect. (FCH)

Nos partenaires