Procès De Gelder - L'accusé était un stagiaire peu impliqué et sans émotions

14/03/13 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Source: Le Vif

(Belga) Kim De Gelder se montrait indifférent aux remarques qu'il recevait de ses maîtres de stage, tant durant ses études secondaires en pharmacie que durant son année de sciences infirmières, ont témoigné plusieurs professeurs et maîtres de stage jeudi devant la cour d'assises de Flandre orientale. Tous se sont dit "extrêmement surpris" quand ils ont appris la tuerie commise par Kim De Gelder à la crèche Fabeltjesland de Termonde.

"Quand on lui demandait de faire quelque chose, il le faisait. Ce n'était pas un premier de classe, mais il s'acquittait de ses tâches", a commenté le pharmacien qui l'avait accueilli en stage. "Par contre, ses notes étaient désordonnées et il avait une mauvaise écriture. On avait beau lui faire des remarques, il ne s'améliorait pas." Le jeune stagiaire était une "personne fermée" qui ne montrait aucune émotion et n'éprouvait pas le besoin de partager les histoires que les patients racontaient au comptoir, comme le font en général les collaborateurs d'une pharmacie, a relevé le pharmacien. Kim De Gelder partait toujours manger son sandwich seul à l'extérieur. Le pharmacien a été "très choqué et (ses) collaborateurs aussi" en apprenant les faits à la télé. "Je ne m'attendais pas à ça parce qu'il n'était pas très réactif à la pharmacie." L'infirmière qui supervisait son stage en hôpital a demandé à Kim De Gelder s'il ne changerait pas d'études. "Il ne montrait pas d'empathie envers les patients." (SLE)

Nos partenaires