Procès De Gelder - L'accusé change trop de délires pour être vraiment schizophrène ou psychotique

20/03/13 à 10:45 - Mise à jour à 10:45

Source: Le Vif

(Belga) Kim De Gelder a changé trop souvent de délires pour être vraiment schizophrène ou psychotique, a estimé mercredi Nina Van Eeckhaut, l'une des avocates des parties civiles. Refusant de prononcer "trop souvent son nom, car il en jouit, sinon", elle a dénoncé un accusé "accro à l'attention", qui est "trop lâche pour se pendre".

"Parmi mes clients, j'ai plusieurs patients internés. Ils présentent toujours des délires conséquents, selon une certaine logique. Ils vivent un système délirant, une réalité, une vérité. L'accusé, lui, a donné plusieurs versions de ses délires. Cela prouve qu'il n'est pas vraiment schizophrène ou psychotique", a expliqué l'avocate. "Son père est venu expliquer à la barre que la maladie s'était insinuée dans leur vie. 'Insinuer', il l'a dit deux fois. Or, la schizophrénie ne s'insinue pas, elle explose soudainement", a poursuivi Nina Van Eeckhaut. Pour elle, même si l'accusé était confronté à un instinct de tuer, il aurait dû combattre cette tendance. "Cela doit être comme un code moral. Et lui, son code moral, c'est quoi? Les femmes et les enfants d'abord", a-t-elle constaté. "Lâche! Vous êtes même trop lâche pour vous pendre." "Sa personnalité de base est mauvaise", a-t-elle également asséné, estimant que "l'amour que ses parents lui portent les rend aveugles" à cette réalité. (SLE)

Nos partenaires