Procès De Gelder - "Je devais tuer tous les enfants de cette crèche"

01/03/13 à 19:44 - Mise à jour à 19:44

Source: Le Vif

(Belga) Des extraits de l'audition de Kim De Gelder, longue de 9 heures et réalisée en mars 2009, ont été diffusés vendredi après-midi devant la cour d'assises de Flandre orientale. On y a vu un De Gelder recroquevillé sur un tabouret, racontant calmement les faits commis à la crèche Fabeltjesland. "Je devais tuer tous les enfants de cette crèche", a-t-il expliqué.

Procès De Gelder - "Je devais tuer tous les enfants de cette crèche"

Lors de cette audition, Kim De Gelder a fait un récit détaillé de l'assassinat d'Elza Van Raemdonck et des faits commis à la crèche de Termonde. L'accusé a expliqué que son "mauvais côté" avait pris le dessus. "La colère m'a submergé", a-t-il notamment avoué. D'après les enquêteurs, il s'est déclaré, au terme de l'audition, content d'avoir soulagé sa conscience. L'extrait dans lequel l'accusé explique comment il s'y est pris à Termonde a été montré au jury. Il a pu décrire précisément l'enfant qu'il a tué: un petit garçon aux cheveux sombres, vêtu d'un pantalon en jean foncé. Les enquêteurs lui ont demandé pourquoi il avait tué cet enfant. "Parce que je devais le faire, parce que c'était le but", a répondu Kim De Gelder. Et pourquoi cet enfant en particulier ? "Je devais tuer tous les enfants de cette crèche." L'accusé a aussi indiqué qu'il avait voulu s'enfuir le plus vite possible, qu'il a brandi son couteau vers les enfants car ils étaient sur son chemin. Dans la cuisine, il s'en est pris à une femme par pure panique, a-t-il expliqué, en ajoutant qu'il avait "surtout ressenti de la colère". Il explique aussi lors de cette audition comment il s'est enfui. "Le mauvais côté m'a ordonné de retourner tuer tous les enfants mais je ne voulais plus. Je voulais rentrer chez moi", a-t-il précisé. Il parle notamment d'une cour où il prétend être resté quelques instants le temps de se calmer. Les enquêteurs n'ont cependant pas pu situer cette cour et doutent de cette explication. Kim De Gelder a encore ajouté que son "mauvais côté" lui a commandé d'entrer dans une maison et d'en tuer tous les habitants. Il aurait demandé aux occupants s'il pouvait téléphoner et leur aurait proposé de l'argent. "Je ne l'ai pas fait car je ne le voulais pas. J'ai continué ma route jusqu'à ce que je sois arrêté." (PVO)

Nos partenaires