Procès De Gelder - "J'étais tellement paniqué que je ne voyais plus les clenches des portes"

01/03/13 à 15:03 - Mise à jour à 15:03

Source: Le Vif

(Belga) Kim De Gelder a de nouveau laissé entendre vendredi qu'il avait eu un accès de panique à la crèche Fabeltjesland. Un juré lui a demandé pourquoi il ne s'était pas enfui par une porte vitrée de la cuisine. "J'étais tellement paniqué que je ne voyais plus les clenches des portes", a déclaré l'accusé.

Procès De Gelder - "J'étais tellement paniqué que je ne voyais plus les clenches des portes"

Kim De Gelder avait déjà dit auparavant qu'il avait eu un accès de panique dans la crèche alors qu'il cherchait un moyen de sortir. "Je n'arrivais plus à raisonner de manière logique. Et c'est tout ce que je veux dire à ce sujet maintenant", a-t-il commenté. Jef Vermassen, avocat des proches des trois victimes décédées de la crèche, a rebondi sur ces déclarations. Il a remarqué que Kim De Gelder avait déjà parlé d'une porte en bois avec une clenche qu'il avait essayé d'ouvrir. Il a demandé aux enquêteurs toujours présents au banc des témoins s'ils avaient déjà vu l'histoire des clenches quelque part. "Finalement, cela revient au sens de l'observation de monsieur De Gelder. Je pense que ce sens de l'observation est aiguisé", a répondu l'enquêteur Luc Cocquereaux. Selon lui, Kim De Gelder arrivait durant les auditions à se rappeler de nombreux détails sur le lieu des faits. (PVO)

Nos partenaires