Procès De Gelder - "Il rampait souvent dans un coin et pleurait sans bruit"

12/03/13 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Le Vif

(Belga) Les parents du bébé mis en sécurité par sa grand-mère - une des puéricultrices de la crèche Fabeltjesland - ont témoigné mardi devant la cour d'assises de Flandre orientale du fait que leur fils a eu beaucoup de difficultés après la tuerie. Le père a aussi interpellé Kim De Gelder.

Procès De Gelder - "Il rampait souvent dans un coin et pleurait sans bruit"

La puéricultrice a réussi à sauver le bébé sur le fil. Elle-même a été grièvement blessée. Elle n'a remarqué qu'après que le bébé était son propre petit-fils. L'enfant était indemne mais a souffert de problèmes psychologiques. "Il réagissait parfois très bizarrement à certaines personnes", a expliqué la maman du garçon et fille de la puéricultrice. "Est-ce que c'était le regard, l'odeur ou la voix? Il rampait souvent dans un coin et pleurait sans bruit. Le pédiatre n'en avait d'abord pas tenu compte, jusqu'à ce qu'il le voie de ses propres yeux." Les parents ont consulté un pédopsychologue, qui a aidé l'enfant à aller mieux via une thérapie. Le père a interpellé l'accusé à la fin de leur témoignage. "Je me demande toujours quel était ton mobile. Tu peux me corriger si je me trompe, mais je pense que tu n'en avais pas. Je pense que tu voulais faire quelque chose que personne d'autre n'avait fait pour te réserver une place dans l'histoire. Tu retrouveras certes bientôt ton nom dans Wikipedia, mais au final, tu es le lâche ultime." Kim De Gelder n'a pas répondu. (MUA)

Nos partenaires