Prix des titres services: Federgon craint un retour du travail au noir

22/11/13 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

Source: Le Vif

(Belga) La fédération Federgon redoute un retour du travail au noir des femmes de ménage en raison des hausses du prix des titres-services. A partir du 1er janvier, le prix du titre-service augmentera de 0,50 euro.

Prix des titres services: Federgon craint un retour du travail au noir

Selon une enquête du magazine Netto du journal De Tijd, 36% des utilisateurs de titres-services envisageraient de payer leur aide-ménagère au noir si le prix devait encore augmenter. Seulement 24% ne sont pas d'accord avec cette thèse et 40% sont sans opinion. Federgon, la Fédération des prestataires de services RH et une des fédérations représentant le secteur des titres-services, estime, dans un communiqué, "qu'une hausse continue du prix des titres-services pousse les clients à abandonner le système et à refaire appel à une aide-ménagère issue du marché noir." "De la sorte, les aides-ménagères ne bénéficieront plus d'une protection sociale : constitution d'une pension, assurance 'accidents du travail', salaire garanti en cas de maladie etc...", ajoute encore Federgon. A partir du 1er janvier 2014, les titres-services seront à nouveau plus chers avec une augmentation de 0,50 euro. Pour les 400 premiers titres-services par personne, le client paie 9 euros et, pour les 100 titres-services suivants, le coût est déjà de 10 euros. Le prix du titre-service avait déjà connu une augmentation d'un euro au 1er janvier 2013. Par ailleurs, la réduction d'impôt a également connu une très forte diminution. En 2013, le client peut bénéficier d'une déduction fiscale pour un montant maximum de 1.380 euros de titres-services par personne. Tous les titres-services achetés au-delà de cette limite ne donnent plus lieu à un avantage fiscal. Avant le 1er juillet 2013, la limite se situait encore à 2.720 euros. (Belga)

Nos partenaires