Prisons: "Nous avons déjà réduit de moitié la liste d'attente"

27/12/12 à 17:13 - Mise à jour à 17:13

Source: Le Vif

(Belga) La Direction générale des Etablissements pénitentiaires travaille à la réduction du temps entre une condamnation et l'exécution de la peine, assure jeudi son porte-parole Laurent Sempot, en réaction à une information parue dans la presse selon laquelle 2.682 condamnés n'effectuaient pas leur peine à cause de la surpopulation carcérale en Belgique.

En ce qui concerne les peines non effectuées, le porte-parole souligne que la liste d'attente, sur laquelle figuraient 6.000 personnes, a déjà été réduite de moitié. "Et plus personne ne devrait y figurer d'ici fin 2013", poursuit-il. Les personnes condamnées à des peines de moins de six mois n'effectuent actuellement pas leur peine, ce qui peut engendrer un sentiment d'impunité. Une solution concrète sera trouvée en 2013 pour les 4.000 à 6.000 personnes dans ce cas, selon le porte-parole. "Un projet pilote utilisant la reconnaissance vocale combinée à un bracelet électronique est en cours." M. Sempot insiste également sur les 1.000 places qui seront prochainement créées dans les prisons en cours de construction. "La première ouvrira ses portes en 2013, les trois autres en mars 2014." (PLE)

Nos partenaires