Prison de Forest - Le bourgmestre maintient les portes fermées

24/06/13 à 18:59 - Mise à jour à 18:59

Source: Le Vif

(Belga) A la suite d'une longue réunion, lundi, à 15 heures, à l'hôtel communal, avec le procureur du Roi Bruno Bulthé pour le parquet de Bruxelles, le directeur régional francophone de l'administration pénitentiaire et le directeur de la prison de Forest, le bourgmestre Marc-Jean Ghyssels (PS) a réaffirmé sa décision de fermer les portes de sa prison aux nouveaux détenus.

Prison de Forest - Le bourgmestre maintient les portes fermées

Marc-Jean Ghyssels va, à nouveau, ordonner au chef de corps d'appliquer l'arrêté de police et de refouler les nouveaux détenus. Durant le week-end, le parquet de Bruxelles a dirigé les prévenus vers d'autres établissements. La population carcérale à la prison de Forest est passée de 654 jeudi dernier à 642 lundi. L'ordre de refoulement sera levé lorsque la population sera redescendue sous les 600 détenus. "Il est nécessaire de fixer une capacité maximale pour des questions de conditions de travail, de dignité humaine, d'hygiène et de sécurité, a défendu le bourgmestre qui rappelle que le Conseil d'Etat a confirmé cet arrêté en septembre. Si on applique strictement l'arrêté, 550 à 560 détenus sont autorisés. J'accepte de monter jusqu'à 600, mais il faut une limite." Le bourgmestre a fait état d'un taux de surpopulation à Forest pouvant atteindre 65%, soit plus de deux fois le taux moyen en Belgique. Le porte-parole de l'administration pénitentiaire Laurent Sempot concède que la pression est plus forte sur les maisons d'arrêt et relève que la situation actuelle est liée au pic annuel de surpopulation. (Belga)

Nos partenaires