Prévention du suicide - La Province de Liège achève la formation de ses "sentinelles"

05/02/13 à 16:39 - Mise à jour à 16:39

Source: Le Vif

(Belga) Dans le cadre de la journée d'études "Suicide et stigma", mardi, la Province de Liège s'est interrogée sur la manière de freiner l'augmentation récurrente du taux de suicide et a fait le point sur le projet "Sentinelles".

"Depuis 2 ans, nous mettons en place des réseaux sentinelles, un concept importé du Québec qui a permis d'y diminuer très nettement le taux de suicide", indique Katty Firquet, députée provinciale en charge des affaires sociales. "Cela prend plus de temps que prévu, mais le projet devrait être lancé début septembre." Concrètement, il s'agit de former des travailleurs ou autres acteurs de terrain à la détection de signes annonciateurs d'un mal-être et de leur donner des clés pour venir en aide aux personnes suicidaires. Les formations, données par des agents provinciaux qui ont eux-mêmes été sensibilisés à la question, sont en cours. Ces "sentinelles" seront ensuite capables de venir en aide à leurs collègues et collaborateurs. "Nous menons ce projet avec les 6.000 agents provinciaux", précise Katty Firquet. "Mais des sociétés comme Magotteaux ou Infrabel nous ont déjà contactés car elles veulent mettre en place des plans de prévention du suicide. Nous allons également travailler avec la zone de police de Liège. L'essentiel est d'arriver à mailler le réseau." D'après la police fédérale, 521 suicides ou tentatives ont eu lieu en province de Liège durant les 6 premiers mois de l'année 2012, soit un bon millier sur l'année complète. En 2000, le nombre s'élevait à 604. Au Québec, la mesure "Sentinelles", mise en place parmi d'autres, a permis de faire chuter le taux de suicide de 35% en 10 ans. (MUA)

Nos partenaires