Prescription dans l'affaire De Pauw

26/06/13 à 15:16 - Mise à jour à 15:16

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé la prescription des faits dans l'affaire de fraude fiscale qui concernait notamment Charles De Pauw, du même nom que son grand-père, l'entrepreneur immobilier bruxellois bien connu. Une vingtaine de personnes étaient prévenues et devaient répondre de la mise en place d'un gigantesque carrousel TVA sur les GSM, dans les années 1990.

Les faits datant d'il y a plus de dix ans, le juge n'a pu que constater la prescription dans l'affaire De Pauw. Cependant, le dossier fiscal est, lui, toujours en cours. Cette affaire était connue pour avoir été l'une des plus importantes fraudes fiscales en Belgique, estimée à plusieurs centaines de milliers d'euros. Il s'agissait d'un important carrousel TVA qui s'était organisé autour de la vente de GSM. Parmi les prévenus figuraient des hommes d'affaire comme Koen Blijweert, lobbyiste et proche du CD&V, et Charles De Pauw, petit-fils de Charly De Pauw, l'entrepreneur immobilier omniprésent à Bruxelles dans les années soixante et septante. Sa famille était devenue l'une des plus riches de la région bruxelloise. (Belga)

Nos partenaires