Prescription dans l'affaire de fraude ABC

09/04/13 à 16:44 - Mise à jour à 16:44

Source: Le Vif

(Belga) L'affaire relative à l'entreprise (ABC), un des plus gros dossiers de fraude des années 1990, est prescrite, a estimé mardi la chambre des mises en accusation de Gand.

Le dossier était entre les mains du juge d'instruction de Furnes, Yves Vanmaele. Une enquête est ouverte contre le magistrat, surnommé "juge d'instruction le plus lent du pays" par une partie de la presse, car il aurait volontairement fait traîner l'affaire afin qu'elle soit classée. Le juge d'instruction réfute ces accusations et est soutenu par le président du tribunal de première instance de Furnes. L'affaire concerne le promoteur immobilier ABC, tombé en faillite en 1998. "L'entreprise attirait ses clients avec des campagnes publicitaires criardes et des téléphonistes insistants qui promettaient des appartements de luxe à des prix défiant toute concurrence. Au moins 300 familles ont payé un acompte d'en moyenne 25.000 euros pour un pied-à-terre qui n'existait que sur papier", écrivait Het Nieuwsblad le 7 mars alors que l'affaire était sur le point d'être prescrite. Les résidences de vacances n'ont jamais été construites et ABC n'était même pas propriétaire du terrain sur lequel ces appartements devaient être érigés. Le montant total de la fraude s'élève de 7,5 à 15 millions d'euros, selon le quotidien. Le parquet général devait établir le mois passé le dépassement du délai de prescription, ce que la chambre des mises en accusation a confirmé mardi. (Belga)

Nos partenaires