Près de 20 communes flamandes envisagent l'intervention du fonds des calamités

11/06/14 à 18:33 - Mise à jour à 18:33

Source: Le Vif

(Belga) Durement touchées par les orages de ces derniers jours, de plus en plus de communes de Flandre orientale demandent à leurs habitants de signaler les dommages subis afin d'introduire un dossier pour que ces intempéries soient reconnues comme calamité publique. Au total, ce sont près d'une vingtaine de communes qui ont lancé une telle procédure.

Près de 20 communes flamandes envisagent l'intervention du fonds des calamités

Les services fédéraux du gouverneur de Flandre orientale Jan Briers ont contacté mardi les 65 communes de la province pour qu'elles transmettent d'ici au 20 juin le nombre de déclarations de sinistre et le montant total estimé des dommages au service du fonds des calamités de Flandre orientale. Sur base de ces données, le province décidera si elle demande la reconnaissance des orages comme calamité publique, reconnaissance qui permet l'octroi d'indemnités spécifiques. Cela ne dispense pas les habitants de contacter eux-mêmes leur assureur, insiste toutefois le commissaire d'arrondissement Didier Detollenaere. "Si leur assurance n'intervient pas, ils doivent disposer d'une attestation afin de solliciter éventuellement plus tard le fonds des calamités", rappelle-t-il. La ville de Gand et près de 20 communes de Flandre orientale ont commencé à collecter les données. Par ailleurs, les services de secours de Saint-Nicolas sont toujours mobilisés pour répondre aux demandes d'aide. Sur les 1.650 appels reçus mardi - d'après les services de secours, les appels continuent d'affluer - 900 figuraient encore sur une liste d'attente mercredi. Les pompiers parviennent à prendre en charge environ 150 demandes par jour. (Belga)

Nos partenaires